La composition d’un implant dentaire

Les implants dentaires sont des dents artificielles qui viennent se visser à l’os de la mâchoire. Ils sont la solution la plus fiable en cas d’absence de dent.

Ce genre de dispositif est constitué de trois parties, fixées les unes aux autres.

L’implant en lui-même

L’implant en lui-même est une sorte de vis métallique fixée à l’os alvéolaire, c’est-à-dire la partie de la mâchoire qui soutient les dents. Il est généralement constitué de titane, ou d’un autre métal biocompatible.

Sa taille correspond à celle des racines de dents naturelles.

Le pilier

La prothèse n’est pas directement scellée à la vis, mais à un pilier intermédiaire, qui est visé dans l’implant.

Son but est d’éviter les frottements de la prothèse sur la gencive. Contrairement à la racine, il dépasse de l’implant pour servir d’ancrage à la prothèse.

Il est généralement fait à partir de la même matière que la vis.

La prothèse

Enfin, la prothèse, aussi appelée couronne, vient se poser sur le dispositif. C’est elle qui sera visible et donnera à l’implant l’allure d’une dent.

Elle est souvent posée plusieurs mois après l’implant, pour laisser le temps à la vis de s’intégrer à la mâchoire.

La couronne peut être constituée de céramique, qui est une matière robuste et esthétique.

 

Une fois que ces trois parties sont parfaitement ajustées, elles sont scellées ensemble de manière définitive. L’implant complet est alors opérationnel et tient en place plus de 20 ans.